Voyage à ko chang en thailande - Conseils et infos utiles




Sous certains angles, Ko Chang ressemble à un gigantesque éléphant vert se baignant dans les eaux claires du littoral. Les habitants semblent du même avis puisqu'ils ont baptisé l'île chang — "éléphant en thaï".


Deuxième île de Thaïlande par sa superficie, Ko Chang est peu construite par rapport à Phuket et Ko Samui (première et troisième îles du pays). Cette jungle luxuriante, avec ses baies idylliques et ses couchers de soleil flamboyants, est longtemps restée protégée par des décrets gouvernementaux. Récemment, l’interdiction de construire a été levée.

Le paysage accidenté de Ko Chang cache une nature sauvage parmi les mieux préservées d’Asie du Sud-Est. L’intérieur montagneux de l’île abrite un monde perdu de flore et de faune. L’abondante biodiversité comprend des reptiles exotiques, des oiseaux colorés et même quelques gentils éléphants.

Ces derniers temps, l’île s’est retrouvée dans la ligne de mire des promoteurs et ses côtes se transforment en lieux de villégiature. Quoi qu’il en soit, les forêts tropicales impénétrables et les mangroves sauvages du littoral tiennent bon et font contrepoids à la petite métropole balnéaire qui borde la rive ouest de l’île. Chaque saison touristique voit surgir de nouvelles constructions mais Ko Chang a encore de belles années devant elle.

La plupart des hotels de Ko Chang se trouvent sur le littoral ouest, tandis que le reste de l’île reste essentiellement couvert de forêt tropicale humide. Hat Sai Khao (White Sands Beach, « plage de sable blanc »), la plage la plus longue et la plus au nord de la côte ouest, compte le plus de bungalows, de bars et de restaurants au kilomètre. Séparée de cette dernière par un affleurement rocheux, Ao Khlong Phrao regroupe des hébergements un peu plus haut de gamme. Plus au sud, Hat Kaibae est prise en sandwich entre la plage qui monte, Khlong Phrao, et la très décontractée Lonely Beach (« plage solitaire »), qui remporte un succès croissant auprès des voyageurs indépendants. À l’extrême sud de l’île, Bang Bao est un petit village de pêcheurs où se trouvent plusieurs hôtels charmants, de bons restaurants de fruits de mer et un embarcadère avec quelques clubs de plongée et des ferrys en partance vers les autres îles des environs.

Si vous prévoyez de quitter la route principale pour vous aventurer à l’intérieur des terres, vous devrez vous acquitter du droit d’entrée (400 B) à l’un des quatre bureaux du parc. Gardez votre reçu pour ne pas avoir à payer deux fois.

Renseignements

ACCÈS INTERNET :

Il est assez facile de trouver un accès Internet tout le long de la côte ouest. Comptez entre 1 et 2 B/min ou environ 50 B/h.

ARGENT

Des banques et des DAB se succèdent entre Hat Sai Khao et Lonely Beach.

OFFICES DU TOURISME :

Bureau principal du parc maritime national. Sur la route principale, entre Khlong Son et Hat Sai Khao. Malgré la barrière de la langue, le sympathique personnel fait de son mieux pour fournir autant d’informations que possible. Les campeurs peuvent réserver un site dans la brousse, derrière le bureau, à Nam Tok Than Mayom, ou sur l’île isolée de Ko Rang Le droit d’entrée au parc (400 B) est perçu dans les différents bureaux du parc.

POSTE :

Poste de Ko Chang . A l’extrémité sud de Hat Sai Khao.

SERVICES MÉDICAUX :

Ko Chang International Clinic . Affiliée au Bangkok Hospital Group. Peut s’occuper de la plupart des urgences sans gravité et organiser des évacuations d’urgence.

TÉLÉPHONE :

Les téléphones portables fonctionnent sur les côtes mais la réception peut être coupée lors des randonnées dans le centre de l’île.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.